Insomnie : on évite la sieste pour rattraper son sommeil !

Crédit : Getty

Pour se sentir mieux après un épisode d’insomnie, on a souvent le réflexe de se coucher plus tôt le soir ou de faire une sieste compensatrice. Erreur ! D’après des chercheurs américains de l’université de Pennsylvanie*, si, à court terme, on ressent des effets bénéfiques par ce « rattrapage » de repos, à long terme, ce genre d’habitudes pourrait favoriser l’installation d’une insomnie chronique.

Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ont observé les habitudes nocturnes de 416 participants pendant un an. Certains étaient bons dormeurs, d’autres avaient des périodes d’insomnies, quand les derniers avaient vu leurs problèmes de sommeil périodiques s’installer et devenir véritable insomnie chronique. Pour le Dr Perlis, directeur de ce programme de recherches, rattraper ses heures de repos perdues n’est pas la bonne stratégie. En favorisant un décalage, « on nourrit l’insomnie » explique-t-il. Il conseille donc, suite à une période de sommeil perturbée, de ne pas se coucher plus tôt ni de se forcer à rester au lit plus tard ou encore d’éviter de faire une sieste durant la journée. Vous êtes fatiguée ? Tant pis, comme lors d’un décalage horaire, forcez-vous à aller vous coucher à l’heure habituelle.

* qui viennent de présenter leurs résultats lors d’un congrès annuel sur le sommeil, à Denver.

Lire aussi Pourquoi dort-on moins bien quand on n’est pas chez soi ? et Dormez-vous en apnée ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème