Épidémie de gastro-entérite en avance : ayez les bons réflexes

Crédit : iStock-Getty images

Y a plus de saison, même pour la gastro ! La rentrée est à peine passer, les arbres toujours verts n’ont pas entamés leur changement automnal, et pourtant… cette maladie du système digestif, elle, est déjà là. Reste à voir si cette épidémie précoce va se confirmer ou s’il ne s’agit que d’un pic de rentrée. Généralement, le pic d’activité a plutôt lieu en janvier.

Cette année, elle se manifeste très tôt, comme en témoignent les chiffres du bulletin du réseau Sentinelles , qui surveille l’évolution des consultations (grippe, varicelle et gastro-entérite) en France. La semaine dernière, ils ont été nombreux à consulter pour ce trio de symptômes bien connus : maux de ventre, diarrhées et vomissements. En tête des régions où la maladie – très contagieuse – sévit : les Hauts-de-France et la Bretagne, déjà au-dessus du seuil épidémique, suivi du Grand Est, touché également.

Chez les personnes âgées, le principal risque est la déshydratation. Pour lutter contre cette perte en eau et sels minéraux, il faut inciter les malades à boire fréquemment (si possible au moins 1,5 litre par jour) et en petites quantités pour ne pas vomir. L’idéal étant d’opter pour des boissons légèrement sucrées ou riches en sel : eau, thé, café, infusion, bouillon de légumes… Si cela n’est pas suffisant, on peut acheter des solutés de réhydratation (en pharmacie) faciles à utiliser. Il suffit de les mélanger à de l’eau et de boire la solution tout au long de la journée.

Côté alimentation, on privilégie les aliments faciles à digérer et faibles en fibres (qui ralentissent le transit) comme le riz, les carottes cuites, les pâtes, la viande grillée ou le poisson vapeur, la banane, la pomme, le pain grillé ou encore les biscottes.

En prévention, on rappelle que le lavage des mains régulier est le meilleur moyen de se protéger et d’éviter la propagation du virus. Pour être efficace, il doit durer 25 secondes (15 pour le lavage au savon et 10 pour le rinçage) et respecter ces étapes : paume contre paume, paume contre dos de main, paume contre doigts, doigts entrelacés, pouces, ongles, puis poignets. Eh oui ! Pour sécher les mains, on privilégie les serviettes en papier à usage unique. On peut utiliser des solutions hydro-alcooliques en dépannage (par exemple à l’extérieur) mais elles ne doivent pas remplacer le lavage des mains au savon.

Lire aussi Mal au ventre, quand consulter ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème