Une sieste, oui, mais pas trop longue !

Crédit : iStock

Diminution du stress, augmentation des capacités cérébrales, récupération physique, amélioration de la vigilance et de la mémoire… Les bienfaits de la sieste se comptent par dizaine. Mais si un court temps de repos s’avère bénéfique pour la santé, un long roupillon nous mettrait carrément en danger. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs de l’université de Tokyo, en analysant 21 études impliquant plus de 300 000 personnes*. La durée pendant laquelle nous dormons, généralement après le déjeuner, aurait un impact sur l’organisme. Ainsi, une sieste de 1h30 doublerait le risque de développer un syndrome métabolique. Autrement dit, une association de divers troubles (hypertension, glycémie élevée, surpoids…) qui prédispose à l’athérosclérose et donc à des pathologies cardio-vasculaires.

Alors, quelle est la durée idéale d’une sieste pour n’en retirer que des bénéfices ? Les médecins ont tranché : 20 à 30 minutes. Et en aucun cas plus de 40 minutes. Au-delà, vous risquez pour votre santé… et votre humeur.

* L’étude est parue sur le site The American College of Cardiology.

Lire aussi Insomnie : on évite la sieste pour rattraper son sommeil !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème