Détecter le cancer du sein grâce au flair des chiens ?

Crédit : Getty

Il s’appelle Thor. Ce gentil malinois a été dressé par des experts cynophiles, mais pas pour équiper la douane. Thor est capable de détecter un cancer du sein en reniflant simplement un morceau de tissu de son propriétaire. Fou ? Pas tant que ça. Déjà, aux États-Unis, des expériences similaires ont montré que des chiens entraînés sont capables de déceler un cancer de la prostate chez des hommes atteints. Car, oui, les cellules cancéreuses ont une odeur… Elles dégagent en effet des composés organiques volatils (COV) particuliers. Des nez électroniques sont à l’étude, mais les résultats obtenus grâce à nos amis à quatre pattes semblent plus encourageants.

Pour financer des études sur ces chiens renifleurs, l’institut Curie, spécialiste de la recherche contre le cancer, et l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris (ESPCI), ont lancé un projet baptisé Kdog. Objectif : développer une méthode de détection précoce du cancer par « odorologie » canine. Une équipe pluridisciplinaires (chimistes, biologistes, médecins, experts cynophiles…) va acheter et éduquer des chiens à la détection olfactive du cancer et évaluer si ce dépistage, peu coûteux et non invasif, est vraiment efficace et fiable. Pour cela, l’institut Curie a besoin de fonds (80 000 euros). Si vous souhaitez participer au financement de ce joli projet, rendez-vous sur https://www.helloasso.com

Lire aussi La nouvelle molécule espoir contre le cancer

Publié le dans Check-up

Sur le même thème