Chimiothérapie : bientôt la fin de la perte des cheveux ?

Istock/Getty

C’est l’effet secondaire le plus visible, l’un des plus fréquents et l’un des plus traumatisants aussi lorsqu’on suit un traitement anti-cancéreux : la perte de ses cheveux mais aussi de ses cils et sourcils. Les malades redoutent cette épreuve. Si certains y échappent (tout dépend du type de tumeur, du cocktail de médicaments administré, de la durée des soins et même de la sensibilité du patient), la plupart doivent faire avec, faute de parade efficace qui agisse simultanément sur le système pileux et capillaire.

Bonne nouvelle, des chercheurs de l’université nationale de Taiwan pourraient avoir trouvé la solution. Ils ont identifié une protéine qui stoppe ces chutes inesthétiques (sur le crâne, le visage…) pendant une chimiothérapie. Cet ingrédient pourrait, à terme, rentrer dans la composition d’une crème ou d’un gel que l’on appliquerait avant.

On n’en est pas encore tout à fait là puisque, pour le moment, les tests prometteurs ont porté seulement sur des souris. En attendant, d’autres solutions peuvent aider à vivre sa chimio en limitant les effets secondaires. L’usage d’un casque réfrigérant permet environ à la moitié des utilisateurs de conserver leur chevelure. Et des techniques de maquillage, dont des formules de make-up semi-permanent, camouflent l’absence de sourcils.

Lire aussi : Cancer du sein, 5 super initiatives à connaître

Publié le dans Check-up

Sur le même thème