Cinéma : faut-il aller voir « Sous le même toit » ?

Roger Arpajou : 2016 - EuropaCorp - TF1 Films Production

Après L’Économie du couple dans lequel Bérénice Béjo et Cédric Kahn vivaient, faute d’argent, une cohabitation forcée, Dominique Farrugia s’attaque au même sujet dans Sous le même toit. Mais son parti pris est radicalement opposé à celui de Joachim Lafosse : pas de drame intimiste et psychologique pour l’ex-Nul mais une comédie très efficace dans la droite lignée de Delphine 1-Yvan 0.

D’ailleurs, si ce nouveau long-métrage n’est pas une suite directe du film de 1996, les héros ont les mêmes prénoms. Parents de deux ados, ils divorcent pour ne plus se chamailler mais, monsieur, incapable de mener à terme ses projets professionnels, exige de rester vivre dans la maison familiale dont il est propriétaire à 20 %. Son ex accepte sous la contrainte mais, dès lors, la guerre est déclarée. Et le réalisateur de transformer cette réalité sociale en ressort humoristique d’une belle efficacité : tous les coups bas et les astuces pour titiller le coloc sont permis. Gilles Lellouche s’en donne à cœur joie en boulet de service parasitant les parties de poker de sa belle-mère ou les rendez-vous galants de madame. Laquelle, incarnée par Louise Bourgoin, se venge notamment en compartimentant chaque recoin du foyer pour n’octroyer que 20 % de l’espace à son ex. Sournois et franchement sympathique.

Sous le même toit, comédie de Dominique Farrugia. 1h33. Actuellement en salles.

Lire aussi Cinéma : on a vu pour vous « Un profil pour deux »

Sur le même thème