Cinéma : faut-il aller voir « Dalida » ?

dalida
Luc Roux

Événement cinéma de ce début d’année, le film consacré à Dalida s’inscrit dans la grande tradition du biopic…

Disparue il y a trente ans, Dalida ne pouvait pas ne pas avoir son biopic. Lisa Azuleos, réalisatrice de LOL retrace le parcours de l’idole, de sa naissance au Caire en 1933 à son suicide en 1987, en mettant l’accent sur ses amours malheureuses qui, tout en nourrissant l’artiste, ont détruit la femme. L’interprétation de la débutante italienne Sveva Alviti vaut à elle seule le détour. Elle ne joue pas Dalida : elle est Dalida, même en play-back, et donne tout son corps à un film académique mais qui trouve le juste équilibre entre carrière et vie privée, et emploie avec pertinence les tubes de la star, véritables reflets de ses états d’âme sensible.

Dalida, de Lisa Azuelos, avec Sveva Alviti, Jean-Paul Rouve, Riccardo Scamarcio… 2 h 05. Actuellement en salles.

Sur le même thème